Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 septembre 2008

Alix-Cléo Roubaud

Alix-Cléo Roubaud était photographe. Ses photos, comme son journal, sont au coeur de Quelque chose noir, un livre de Jacques Roubaud et du dernier film de Jean Eustache, Les photos d'Alix. Le film est un simple dialogue de 18 minutes où Alix Cléo Roubaud, amie intime de Jean Eustache, commente ses photos à Boris Eustache. Le jeune homme la questionne et ne sait pas trop quoi répondre : en effet, à mesure que le film avance, le lien entre ce qu'Alix décrit et ce que nous avons sous les yeux apparaît de plus en plus séparé des mots de la jeune femme, comme si image et parole s'écartaient l'une de l'autre.
ACR-04.jpg
Alix-Cléo Roubaud, Si quelque chose noir

En 1979, Jacques Roubaud rencontre Alix-Cléo Blanchette, photographe, qui deviendra sa femme. Cette rencontre suit de peu la destruction que le poète accomplit du Projet de poésie qui l’a occupé jusqu’à lors ; la description de ce Projet, très incomplète, qui paraît en 1979 dans le n° 9 des cahiers Mezura, participe en fait de la destruction. Il ne s’agit cependant pas d’une destruction absolue puisque sur ces décombres il faut, selon les mots mêmes du poète, « bâtir à nouveau », édifier un second Projet mû par amour, mais qui serait cette fois-ci un Projet réellement biipsiste, c’est-à-dire, l’œuvre de deux : la photographe et le poète.

Lire la suite