Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 septembre 2008

Obsessed with women

Araki2.jpg
© Nobuyoshi Araki

« Araki Nobuyoshi a souvent déclaré que son oeuvre de photographe, à ses yeux, n'avait commencé vraiment qu'avec la publication en 1971 de Senchimentaru na tabi (Voyage sentimental), un livre édité par ses soins et dans lequel il avait recueilli les images amoureuses de sa toute nouvelle vie avec sa femme Yoko, et que, par ce livre, débutait son watakushi-shôsetsu avec lequel se confondaient son oeuvre, sa vie. Il est donc légitime de considérer que la brève lettre adressée par l'auteur au lecteur et par laquelle commence cet ouvrage a valeur de préface placée en tête de tout le long roman à venir d'Araki. »

Philippe Forest, Araki enfin - L'homme qui ne vécut que pour aimer. Gallimard, 2008.

Araki pose comme postulat que la photographie est « l'obscénité par excellence, un acte d'amour furtif, une histoire, un roman à la première personne ».

Jérôme Sans : Why are you obsessed with women in your photographic work?
Nobuyoshi Araki : I think that all the attractions in life are implied in women. There are many essential elements: beauty, disgust, obscenity, purity ... much more than one finds in nature. In woman, there is sky and sea. In woman, there is the flower and the bud ...

Araki, Edition Taschen, Limited édition

Site d'Araki